Mayowa Nicholas - Nigerienne - 1m80 - 81/64/89
y

Agences

Elite
The Society

Schick Magazine

Automne/Hiver 2017

Remi Adetiba

y

Harper's Bazaar Usa

Février 2017

Camilla Akrans

Autres modèles

by Yann Gabin

Mayowa Nicholas est originaire du Nigeria, de la ville de Lagos. Cette beauté Africaine a été découverte par le biais du concours Elite Model Look, dont elle gagne l'édition nationale en 2014. Mayowa possède de nombreux atouts physiques qui probablement feront d'elle une des futures grandes. Son corps athlétique, son visage expressif, sa façon de se mouvoir, son esprit vif sont quelques qualités intrinsèques pour durer sur le long terme. Avec des campagnes prêt-à-porter pour des maisons prestigieuses comme Miu Miu, Dolce&Gabbana, Yves Saint-Laurent ou H&M, Mayowa a déjà mis un pied à l'étrier du succès. On peut assurement confirmer qu'elle a été l'une des révélations de la Fashion Week Printemps/Ete 2017 ou elle a enchaîné 42 podiums sur seulement un mois.

Mayowa débute lors de la Fashion Week New-Yorkaise, en baladant sa gracile silhouette sur les podiums de Boss, Brandon Maxwell, Michael Kors, Oscar de la Renta, Prabal Gurung, Proenza Schouler, Rag & Bone ou Ralph Lauren. Puis Londres ou elle poursuit son ascension sur Anya Hindmarch, Burberry, Fashion East, J.W. Anderson, Paul Smith, Roksanda, Simone Rocha et Topshop Unique. A Milan, elle confirme son statut de Newcomer avec des maisons comme Bottega Veneta, Dolce & Gabbana, Etro, Jil Sander, Max Mara, Missoni, Moschino, MSGM, Philosophy di Lorenzo Serafini, Prada, Roberto Cavalli et Versace. A Paris, c'est la consécration avec Balmain, Barbara Bui, Céline, Chanel, Dries Van Noten, Elie Saab, Emanuel Ungaro, Esteban Cortazar, Giambattista Valli, Hermès, Jacquemus, Loewe, Maison Margiela, Miu Miu, Nina Ricci et Off-White.
On peut, toutefois, souligner qu'il est singulier de repérer un mannequin nigérian sur les podiums internationaux. Même si, actuellement, on tend, de plus en plus, vers une représentation plus large de la beauté africaine sur les catwalks de New-York, Londres, Milan ou Paris.
Au delà de cela, Mayowa a su évoluer positivement en terme d'image en posant pour des photographes comme Inez Lamsweerde et Vinoodh Matadin, Alasdair McLellan, Emma Summerton, Mario Sorrenti, Camilla Akrans, Josh Olins, Daniel Riera, Andréas Sjodin, Daniel Jackson, Cédric Buchet, Christian McDonald, Collier Schorr, Txema Yeste pour des supports comme le Harper's Bazaar Usa, Love Magazine, The last magazine, Vogue Usa, Dazed&Confused, Porter Magazine ou The Wall Street Journal.
Pour celle qui mentionnait qu'elle s'imaginerait bien comptable après son aventure dans le modeling (ce qui me semble peu probable), Miss Nicholas avoue que durer au sein de ce métier nécessite un véritable équilibre au sein de sa vie personnelle (Amis, famille, passion). C'est un métier qui alterne souvent rejet et critique louange et adoration. Bref, un job pouvant rapidement aliéner de jeune esprit n'ayant pas la tête sur les épaules. Mayowa essaye toujours de rester accessible avec son entourage professionnel et reconnait admirer la carrière exemplaire du Top Brésilien Gisèle Bundchen. Un métier qui lui a appris à devenir plus indépendante, patiente, optimiste et surtout à se débrouiller par elle-même. Son instagram : @mayowanicholas

Ses couvertures

Ses photos

Ses publicités