Jennifer Connelly - Actrice Américaine

y

Agent
International Creative Management
Risa Shapiro or
Lisa Gallant
10250 Constellation Boulevard
Los Angeles, CA 90067 Phone: 310-550-4000

Vogue France

Juillet 2006

David Sims

y

Vogue Usa

Mars 2009

David Sims

Autres Stars

by Yann Gabin

New-Yorkaise d'origine, Jennifer Connelly grandit dans le fameux quartier de Brooklyn. Fille unique, elle est chérie par une famille soudée par ses traditions irlandaises. Son père travaillant dans l'industrie textile, il est amené à cotoyer des personnalités du milieu de la mode et de la publicité. L'un de ses amis, publicitaire, aperçevant la beauté juvénile de Jennifer (Alors âgée seulement de 10 ans), lui conseille de prendre rendez-vous auprès d'agences de mannequins. Peut-être est-ce un bon moyen de gagner de l'argent pour la jeune fille ?
Epaulée par ses parents, Jennifer débute alors une carrière pour des publicités dans la presse et la télévision. Un bon moyen de se roder aux objectifs des caméras et appareils photos. A 14 ans, elle est castée pour le rôle de la jeune Déborah dans le film de Sergio Léone, "Il était une fois en Amérique". Un rôle qui la fera connaitre du monde cinématographique américain. Ainsi, tout s'enchaine rapidement pour l'adolescente qui ne s'attendait pas à un succès, si fulgurant. En 1985, deux films la propulse en tête d'affiche: "Phénoména" de Dario Argento et "Seven Minutes in Heaven" de Linda Feferman. Sa beauté juvénile est ainsi remarquée par Jim Henson qui recherchait l'héroine de son film "Labyrinthe". Un rôle de princesse au côté de David Bowie. Cependant, Jennifer Connelly continue d'alterner études et tournages jusqu'en 1988, date à laquelle elle désire entrer pleinement à l'université de Yale. En 1990, elle poursuit son cursus par une année à Standford. Néanmoins, après trois années d'absence, elle décide finalement de revenir vers son premier amour : la comédie.

Elle enchainera un nombre incroyables de films comme "The Rocketeer" de Joe Johnston (1991), "Une place à prendre" de Bryan Gordon (1991), "Fièvre à Columbus University" de John Singleton (1994), "Les Hommes de l'ombre" de Lee Tamahori (1996), "Dark City" d'Alex Proyas (1998), "Requiem for a Dream" de Darren Aronofsky (2000), "Pollock" d'Ed Harris (2000), "Un homme d'exception" de Ron Howard (2001) dont elle recevera l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, "Hulk" d'Ang Lee (2003), "Dark Water" de Walter Salles (2005), "Blood Diamond" d'Edward Zwick (2006), "Le Jour où la Terre s'arrêta" de Scott Derrickson (2008), "Cœur d'encre" de Iain Softley (2008), "Ce que pensent les hommes" de Ken Kwapis (2009), "Le Dilemme" de Ron Howard (2011). En résumé, une liste de films incroyables, lui permettant d'accéder à la liste d'actrices les plus en vues d'Hollywood. Le désigner français Nicolas Ghésquière se lie d'amitié avec la comédienne qui, de retour, est absolument fan de son travail pour Balenciaga. Ce dernier lui propose, à deux reprises, de collaborer aux visuels de la marque. Bien évidemment, Jennifer accepte avec plaisir et pose à merveille dans les visuels des collections Printemps/Ete 2008 et Automne/Hiver 2009/2010.

Ses couvertures

Ses photos

Ses publicités