Anok Yai - Soudanaise - 1m78 - 75/54/84

y

Agences

Next

Dazed & Confused Uk

Printemps/Eté 2018

Brianna Capozzi

y

Another Magazine

Printemps/Eté 2018

Jackie Nickerson

Autres modèles

by Yann Gabin

La marque de cosmétique américaine Estée Lauder vient de s'adjoindre les services d'une nouvelle égérie beauté : Anok Yai. Soudanaise d'origine, avec une peau ébène sans défaut, Anok Yai devient l'ambassadrice pour la catégorie des beautés de types ethniques. Un peu comme Joan Smalls. Elle symbolisera la beauté, dans toute sa diversité, pour les lignes maquillage et soins. Elle rejoint ainsi deux autres nouvelles égéries Maison : Karlie Kloss et Grace Elizabeth. Un très beau casting lorsque l'on connait le pool d'ambassadrices actuelles ; comptant, notamment, Kendall Jenner, Carolyn Murphy, Fei Fei Sun, Hilary Rhoda ou Joan Smalls. Une aventure des plus excitantes pour cette jeune américaine. Ainsi qu'une fierté, toute personnelle, de représenter la femme Noire dans toute sa diversité et son éclat.

Un généreux contrat pouvant s'expliquer par son parcours antérieur. Anok n'y croit toujours pas lorsque la maison Prada la propulse en lui faisant ouvrir son défilé Prêt-à-Porter Automne/Hiver 2018/2019. Une opportunité rare pour un mannequin. La maison milanaise, avec l'aide de son casting director, Ashley Brokaw, demeure l'une des maisons qui dictent et créent souvent les carrières des futurs tops. Un moment encore inimaginable pour la toute jeune femme de dix-neuf ans. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'elle se manifeste comme le premier mannequin "Black", à ouvrir un show Prada depuis plus de vingt ans. La dernière étant Naomi Campbell, en 1997. il y a prescription. Prada envoie, ainsi, un message important, en spécifiant une évolution significative des critères de beauté, pouvant être multiples et pluri-ethinques. Principale influenceuse en terme de Tendance Mode, Prada s'est souvent entendue reprocher son manque d'investissement en terme de représentations éthniques. Mais, depuis quelques saisons, on sent un réel tournant, un changement. Notamment, depuis Lineisy Monteiro. "Ce fut un honneur que de représenter l'image maison. Je suis fière d'avoir été choisie pour ouvrir ce show". "This is bigger than me" dit Anok.

Miss Yai fait sa première apparition, en Janvier 2018, sur le podium Prada Hommes Automne/Hiver 2018/2019. En exclusivité, elle enchaine la campagne prêt-à-porter Printemps/Eté 2018 qui est son premier shoot photo au sein de l'industrie Mode. Photographiée par Willy Vanderperre, Anok Yai voyage jusqu'à Los-Angeles afin de poser au côté des News-Faces de la saison comme Gisèle Fox, Pasha Arulia ou Kris Grikaite. Découverte sur le campus de l'Université Howard à Washington DC, Anok, née en Egypte et d'origine soudanaise, a pourtant grandi aux USA. Elle signe directement un contrat avec l'agence Next. "J'ai toujours souhaité tenter le modeling. Mais, j'ai souvent hésité. Je n'étais pas vraiment sure de comment l'industrie de la mode pourrait me percevoir. Les critères de beauté fluctuent énormément actuellement". Aujourd'hui, elle souhaite poursuivre cette carrière et devenir le meilleur mannequin possible. Par conséquent, avec l'aide de ses agents, à réaliser les choix optimaux. Avec trois campagnes publicitaires Prada à son actif et un contrat Beauté pour Estée Lauder, on peut difficilement songer qu'Anok ait raté son entrée au sein du modeling.

Ses couvertures

Ses photos

Ses publicités