PlaneteMode.com
 
The.Fashion.Kiosq
 
News
Août 2022
Par Yann Gabin
YG

Génération V. Le numéro 137 du magazine américain a casté pour sa dernière couverture ceux et celles qui seront apparement les têtes de fils de cette rentrée artistique. On y croise chanteurs, influenceurs, filles de, comédiens ou mannequins dont les noms seront convoités dès le mois de septembre par le milieu pointu de la Mode : Evan Mock, Charli Xcx, Eartheater, Rina Sawayama, Shygirl, Sky Ferreira, The Kid Laroi, Iris Law et Malika Louback.

Malicka Louback chez IMG

Malika Louback demeure la révélation du modeling de cette fin d'année 2020. Au mois de Septembre 2020, elle décroche deux couvertures iconiques qui, d'un claquement de doigt, focalise toute l'attention du milieu de la mode sur cette jeune beauté Djiboutienne. Une couverture pour le Vogue Paris par Mikael Jansson et une couverture pour le Numéro France par Jean-Baptiste Mondino la consacrent immédiatement comme le mannequin sur qui il faut parier. Celle qui devrait être l'une des filles incontournables de 2021. L'agence IMG l'engage directement sur son Main Board, sans passer par la case New-Faces. Chose rare pour ne pas le souligner. Fréquemment, il faut faire ses preuves avant d'incorporer l'élite. Pas Malika. Emmanuelle Alt, rédactrice en chef du Vogue Paris, tombe sous le charme de cette fille intelligente et lui offre la possibilité de poser pour d'autres séries Mode avec les photographes Carlijn Jacobs (Octobre 2020) et Inez Lamsweerde & Vinoodh Matadin (Février 2021). Des shoots qui en imposent pour une débutante. Agée de 26 ans, et avec une carrière commencée sur le tard, Malika Louback a préféré privilégier ses études avant d'entrevoir une éventuelle carrière dans le mannequinat. Après six années d'études, elle décroche son diplôme d'ingénieur en matériaux et ingénierie des surfaces à l'école Polytech Lyon. La résistance et la propriété des matériaux sont ses domaines de prédilection. Un véritable challenge s'offre, alors, à Malika. Très entourée par sa famille, ils la soutiennent à 100% dans cette entreprise inédite. Le parcours de sa mère a de quoi la motiver. Celle-ci ayant œuvré pour l'OMS ainsi que dans diverses ONG, cette dernière a su saisir les opportunités de la vie pour atteindre le poste de Ministre de la Femme et de la Famille à Djibouti, en 2016. Alors pourquoi ne pas suivre ses intuitions et envies? Ce serait, aussi, un excellent moyen de dépoussiérer ce métier, de faire évoluer les mentalités, tout en insistant fortement sur le point que nombreuses sont les mannequins cultivés et intelligents. Avec la couverture du Vogue Italien du mois d'Avril 2021, en compagnie d'Amar Akway et Skarta Ali, Malika conforte définitivement sa position de leader, tout en redéfinissant l'idée d'une beauté multiculturelle et totalement ethnique.

YG
Les couvertures à retenir au mois d'Août 2022

Mona Tougaard et Ugbad Abdi pour Vogue Paris ; Emma Corrin pour Vogue Usa ; Cara Delevingne, Cynthia Erivo, Arianade Bose, Jordan Berrett, Murnoe Berghof, Sheeraah Ravindren, Caleron Lee Phan, Aweng Chuol, Nathan Westling, Valentina Sampaio, Gottmik, Kai Isaiah, Jamal pour Vogue Grande-Bretagne ; Cynthia Erivo pour Vogue Italie ; Stella Maxwell pour Vogue Japon ; Naomi Campbell pour Vogue Allemagne ; Bella Hadid pour Vogue Espagne ; Non distribué pour Vogue Russie ; Xiao Wen Ju pour Vogue Chine ; Anouk et Dominique Schemmekes pour Vogue Netherlands ; (?) pour Vogue Brésil ; Britt Oosten pour Vogue Turquie ; Rose pour Vogue Australie ; Gloria Estefan et sa fille pour Vogue Mexico ; Maumita Bora et Nour Rizk pour Vogue Arabie ; Hoyeon Jung pour Vogue Koréa ; Luna Bilj pour Vogue Grèce ; Olena Zelenska pour Vogue Ukraine ; Lindsey Wixson pour Vogue Pologne ; Kim Peers, Daria Strokous, Yzomandias et Hugo Fulton pour Vogue Tchécoslovaquie ; (?) pour Vogue Scandinavia ; (?) Vogue Portugal ; Ame Amrit pour Vogue Inde ; Cardi B pour Vogue Singapore ; Sydney Sweeney pour Vogue Hong-Kong ; (?) pour Vogue Thaïlande ; (?) pour Vogue Taiwan ; Lou Doillon et Anitta pour Numéro France ; Pasha Arulia pour Numéro Tokyo ; Malicka Louback, Evan Mock, Charli Xcx, Eartheater, Rina Sawayama, Shygirl, Sky Ferreira, The Kid Laroi et Iris Law pour V Usa ; Lana Del Ray pour W Usa ; Kim Kardashian pour Allure Usa ; Ana de Armas pour Elle Usa ; Equipe anglaise de football pour Elle Uk ; Tessa Thompson pour Harper's Bazaar Usa ; Birgit Kos pour Harper's Bazaar Uk ; Alicia Vikander pour Harper's Bazaar Espagne ; Celina Ralph, Vittoria Ceretti, Mica Arganaraz pour i-D Magazine ; Judy Kinuthia pour Marie-Claire Italie ; Ingrid Medeiros pour Marie-Claire France ; Rianne Van Rompaey et Virgil Abloh pour Self-Service ; Adwoa Aboah, Alexa Demie, Lisa des Blackpink, Anna Ewers, Gigi Hadid, Suki Waterhouse, Hyunji Shin, Natacha Buty, Grace Turlington, Virgil Abloh, pour POP Magazine ; Mica Arganaraz et Harmony Korine pour Purple Magazine ;

Dior Cruise Printemps/Eté 2023 par Maria Grazia Chiuri

Séville demeure comme l'une des villes incontournables à visiter en Europe. De par son histoire partisane entre musulmans et chrétiens lors des guerres de religion, mais aussi par ses arts incroyables et son architecture baroque. Elle apparait comme une ville ou il fait bon vivre. Mais, attention à sa chaleur étouffante. Notamment, en période estivale. Capitale de l'Andalousie, Séville est aussi le berceau du Flamenco. Une danse qui relate les émotions sincères de l'être humain : peine, allégresse, amour, chagrin. Ne se souvient-on pas de cette image de belle sévillane robe volantée vermillon, castagnettes aux creux des mains et babies à petites talonnettes en cuir noir, tapant avec entêtement comme le martin pécheur creusant son logis. Elles sont présentes sur le podium. Maria Grazia Chiuri se devait d'initialiser sa présentation Cruise Printemps/Eté 2023 par cette danse bien singulière du Flamenco. Surtout quand on connait l'affection extrême qu'elle porte à cet art rythmique. Sur l'immense place de l'Alcazar, la nuit tombe. Un danseur Gipsy prévient de l'imminence du défilé par ses pas saccadés et répétés. Quarante danseuses germent sur cet immense escalier de l'Alacazar, escortées par un orchestre symphonique. Habillées de robes écarlates identiques, l'énergie dégagée demeure tendre mais caliente. Le premier look, un tantinet garçon manqué, avec son marcel lactescent, son ample pantalon anthracite et les bretelles de titi parisien, s'accommode d'une étole aux longues fibrilles, totalement dans l'inspiration Flamenco. La presque totalité de la collection s'empourprera de trois tonalités prédominantes : vermillon, blanc et noir. Quelques looks beiges. La veste totalement dans la veine d'un toréador que porte Chai Maximus demeure divine car ajustée au scalpel. Son canotier s'inspirant totalement de l'esprit sévillan : court et racé. L'esprit équestre se glisse par le biais d'un tailleur beige, à la jupe longiligne, agrémenté de bottes cavalières et du sac iconique maison, le "Saddle". Une autre fille arrive cravache en main telle un accessoire fatal. Des robes en dentelles Anthracite, neigeuse ou écarlate, murées du cou à la cheville, traduisent cet esprit singulier d'une garde robe espagnole ancestrale ou la moindre parcelle de peau devait être dissimulée. La femme andalouse se devait d'être impeccable tout en diffusant l'image d'une femme respectable et pieuse. Honneur. Religion chrétienne oblige. Maria Grazia s'invite à étudier, à nouveau, des lignes stylistiques dont la référence aux toréros et matadors demeurent sans appel : boléros, corsaires "cigarette" et attaches Brandebourg électrolysant quelques looks. La palette de rouge (avec des tonalités de grenat, cerise, cardinal ou cramoisi) et de noir se marient à merveille. Maria Grazia l'utilise, à bonne escient, afin de galvaniser son thème de la revisite de l'Espagne. Le cuir souple s'insinue sur quelques jupes et tops droits. On le découpe, finement au laser, afin de faire apparaitre des figures en forme d'arabesques d'une excessive finesse. Un travail minutieux et méticuleux. Le fameux Logo Dior, en bleu marine ou grenat, s'estampille sur un pantalon évasé ou sur un blouson bombers over size. Ou tout simplement en doublure. Pondération à l'espagnole. Quelques looks beiges permettront d'affronter sans trop d'effort les fortes chaleurs ibériques, tout en préservant une véritable modération stylistique. Avoir du style sans pour autant afficher un bling-bling désobligeant. C'est le message primordial de Maria Grazia Chiuri lors de ce défilé Cruise 2023. Avoir du style sans pour autant sacrifier sa vertu et ses principes. L'Or sera la vedette des nuits sévillanes. Un véritable clin d'œil à l'histoire du pays, notamment à travers sa ruée lors de l'époque des conquistadors. Une histoire terrible qui a fait la richesse de l'aristocratie et de l'église espagnole. Le soir, on opte donc pour des jupes amples, aux volants en dentelle dorée, agrémentées d'une veste en velours ébène, rebrodée de motifs convoquant à ceux d'herbiers. Une tenue de toréador est enjolivée par ses fils dorés en trois dimensions. Une autre jupe se parsème de fugaces points dorés. On brille. On illumine. On rayonne. La royauté explose dans ce final. Les robes majestueuses d'infantes demeurent aériennes et volumineuses, laissant leurs crinolines caresser les pavés de la place de l'Alcazar avec délicatesse. Un effleurement sensuel qui n'aurait pas déplu à Monsieur Dior.

YG

Christian Dior

Printemps/Eté

2023

LVMH : Un bénéfice de 6,5 Milliards au 1er semestre
Le groupe LVMH n'arrête pas de battre des records financiers. Ce dernier vient de rendre ses chiffres publics, le 27 juillet 2022. Il enregistre 6,5 milliards d'euros de bénéfice sur la période de janvier à fin juin 2022, avec 23% d'augmentation comparée à la même période de 2021. Les ventes totalisent déjà un chiffre de 36,7 milliards d'euros. Soit un résultat opérationnel semestriel de 10,235 milliards. Ce qui correspond au montant restant dans les caisses une fois déduit les charges d'exploitation de l'entreprise. Avec une croissance de 34% par rapport à la même période de 2021. Ce sont la Mode et la Maroquinerie qui dégagent presque 50% des ventes totales avec un chiffre à hauteur de 18 milliards d'euros. Avec notamment les produits à fort potentiel de désirabilité des labels Louis Vuitton, Christian Dior, Fendi, Celine, Loro Piana ou Loewe. Des maisons de plus en plus rentables faisant toujours rêvées le plus grand nombre. Les ventes des spiritueux s'accroissent de 23% pour un chiffre à hauteur de 3,3 milliards d'euros. La joaillerie et les montres atteignant presque les 5 milliards d'euros, soit une augmentation de 22% comparée à la période 2021. Ces chiffres record s'expliquent par la forte demande sur les marchés européens et d'Amérique du Nord. L'ouverture au tourisme international vers ces deux zones géographiques ont permis de booster les ventes de produits de luxe. La reprise des Fashion Weeks, au mois de Mars, ont suscité à nouveau le regain de posséder de belles pièces, sans omettre de se faire plaisir en franchissant les porches des boutiques. L'Asie connait aussi une progression, mais moins fulgurante suite aux mesures sanitaires chinoise du deuxième trimestre 2022. Toutefois, un tiers des ventes demeure réalisé en Asie. 27% le sont aux Etats-Unis quand 15% le sont en Europe (Hors France). La France représentant 7% des ventes.
Adit Priscilla chez Premium
Origine du Sud Soudan, Adit est découverte à l'âge de 16 ans par Joram Muzira alors qu'il fait du scouting en Afrique de l'Ouest, en 2018. Ses premiers photos tests seront réalisés en 2021 lui permettant d'intégrer rapidement le roadster de plusieurs agences européennes et américaine (Premium en France et Heroes au Usa). Avec son mètre quatre-vingt, sa couleur de peau ébène, sa moue énigmatique, ses lèvres charnues, Adit Priscilla ne passe par inaperçu auprès des directeurs de casting. C'est Shelley Durkan qui la caste pour son premier job important : le show prêt-à-porter Automne/Hiver 2021/2022 de la maison Fendi. Un début prestigieux pour cette novice qui jusqu'à présent courait les castings. La demande grandissante pour les physiques de couleur noire permet à Adit d'accéder aux options, ou il y a quelques années encore, elle n'aurait pu prétendre. On commence à la remarquer sur des séries éditoriales pour des supports acérés comme Le document Journal par Mathieu Rainaud, Dazed&Confused par Rafaël Pavarotti ou Will Scarborough, M le Monde par David Lurashi, i-D par Alexandra Leese, Numéro par Txema Yeste, W Usa par Rafael Pavarotti, Vogue France par Tom Johnson, Harper's Bazaar par Pieter Hugo, etc… De belles images lui permettant de décrocher des shows comme Valentino, Ralph Lauren, Jacquemus, Casablanca, Alyx, Dion Lee, Carolina Herrera, Altuzarra, Ulla Johnson, Jason Wu ou Chanel Métiers d'Art, ainsi que plusieurs campagnes et lookbooks pour Zara et H&M. Toutefois, Adit Priscilla demeure extrêmement fière de la dernière campagne Chanel Métiers d'Art Printemps/Eté 2022 ou elle s'affiche à côté de deux stars de la profession : Mica Arganaraz et Loli Bahia.
YG

En décembre, les métiers d'Art s'envolent vers le Sénégal

La maison Chanel retrouve le rythme de ses voyages annuels après trois années de pandémie mondiale qui ne permettaient aucunement de longues distances. La maison du 31, rue Cambon a désiré s'envoler vers une contrée ensoleillée et luxuriante afin de dévoiler sa prochaine collection des Métiers d'Arts 2022/2023 : celle du Sénégal. Plus distinctement, à Dakar. Une collection hors du temps qui mettra, à nouveau, en exergue le savoir-faire précieux de nos brodeurs, plumassiers, chapeliers, bijoutiers, bottiers, plisseurs, fleuristes, réunis présentement dans l'immeuble du 19M, à Pantin. La collection des Métiers d'Art s'inspire fréquemment de la thématique du voyage et de villes incontournables : New-York (2019), Hambourg (2018), Paris (2017), Rome (2016), Vienne (2015), Dallas (2014), Edimbourg (2013), Bombay (2012), etc... Dakar demeure, donc, la première ville du continent africain à accueillir un défilé d'un tel prestige. Il est enfin temps. La capitale du Sénégal lui confère, de part sa situation géographique, à l'extrémité occidentale de l'Afrique, une position privilégiée entre cultures africaines et européennes. On souhaite vivement apercevoir, lors de cette future présentation, un jumelage puissant entre textiles africains avec l'indémodable style Chanel. Avec un petit clin d'œil aux batiks et ses techniques de teinture aux les tampons cirés. Vivement la fin de l'année.

Gucci Cruise Printemps/Eté 2023 par Alessandro Michèle
Un coup de tambour. Lina Solomonsson, ouvre le show Gucci Cruise Printemps/Eté 2023, avec une sévérité croisant l'ère glaciaire. Austérité. L'heure est-elle grave ? Certainement. Il semblerait que l'alignement des planètes soit en cause de cette solennité tangible dont chaque parcelle d'air frais vient caresser les invités avec bienveillance. Alessandro Michèle nous invite dans un univers qu'il affectionne tant ou le rationalisme est évincé au profit des atmosphères occultes. Ou de l'appel à l'astrologie, beaucoup moins effrayante. Intitulée "Cosmogonies" (Théorie expliquant la formation de l'Univers, de certains objets célestes), cette collection Gucci devrait être en totale osmose et alignement avec les planètes. Les prises de vues aux drones ajoutent de la dramaturgie, tout en mêlant une majesté certaine, voire splendeur, à la présentation. La vue aérienne du Castel Del Monte, situé à Andria, accélère l'image de force surnaturelle, herculéenne. Cette forteresse du XIIIème siècle, construit par Frederic II de Hohenstaufen, domine la chaine des Murges. On connait l'affection du créateur pour les lieux chargés d'histoires. Au premier et deuxième sens du terme. Mais, aussi pour l'ésotérisme : les fameux enseignements secrets réservés à une poignée d'initiés. Ce soir, ces préceptes seront divulgués à une foule d'invités, triée sur le volet. Toujours les mêmes. On demeure dans une ambiance du film, tel "Le nom de la rose". Surement le lieu y est pour quelque chose. La musique classique, du piano, amplifie ce sentiment de dramaturgie. Une longue robe en panne de velours grenat se brode de fils argentés recouvrant le design de fleurs. Elle se découpe d'un large losange sur le pourtour du nombril. Être le nombril du monde, là demeure la question ? Des bracelets reprennent la configuration de collerettes masculines. D'autres, celles de simples collerettes faisant office de ras du cou. Les cols de chemises se font pics d'hallebardes. Les lunettes mouches se parent d'un chatoiement mandarine. Le sac Jacky 1961 revient en version cuir anthracite Mat et surmonté du logo doré GG. Des looks sobres parcourent aussi le podium. Des robes, au contour minimaliste, pourraient s'inspirer d'une garde-robe de l'inquisition. A contrario, une cape, aux délicats fils dorés, en totale transparence, laisse poindre une poitrine généreuse, une coquine culotte et des cuissardes dignes d'une maitresse appelant à une orgie cosmique. C'est le tout et le rien à la fois. Un bermuda en jean usé s'incruste de cristaux Diamant. Les robes se découpent, se lacèrent dans des configurations allant jusqu'à la configuration de tentacules de pieuvres. Les bijoux argentés, aux différences confluences, un tantinet indien, persan ou marocain, s'accrochent sur le pourtour des visages. Des colliers en perle s'enroulent autour du cou tel un col cheminé. Les emmanchures peuvent s'élargir comme des tunnels. Des silhouettes années 20, incorporent un design Sixties. Avec capeline, s'il vous plait. Un sac bandoulière "Fraise" passe sur le podium comme si de rien n'était. Des robes de folkloriques permettent de cheminer des Carpates jusqu'aux Pouilles. Un manteau en (fausse ?) fourrure, type vison, est enfilé par Audrey Marnay. Une allure totalement vintage et de tendance seconde-main. Un maillot de bain, une pièce, entièrement couvert de sequins dorés. Avec d'oblongues bottes lacées, en cuir ébène. Sans omettre de longs gants rose Barbie. D'autres sont proposés de couleur ivoire et latex. D'autres tenues remémorent fortement ceux de Pierre Cardin. De part leurs aspects, couleurs et tissus utilisés. Les crânes, rasés à 3 millimètres, se parsèment de logos GG. Une kippa attrape la même configuration. Lily McMenamy ferme la marche dans une robe bouffante, bleu nuit, reproduisant des broderies voie lactée. Un look par personnage. Des larges rayures. Des pois. Des carreaux. Des effets d'optiques. Du tartan. Des paillettes. Du long. Du court. Des transparences. On peut se revendiquer chevalier de la table ronde ou bien Jean Harlow. Il y en a pour tous les styles et goûts. On s'inscrit dans une mode qui contente le plus grand nombre sans être destinée à un public ciblé. Une mode transversale qui met de la magie astrale dans les yeux, tout en dévergondant l'esprit par des touches corporelles cosmiques. De l'extravagance jusqu'au minimalisme, Alessandro Michèle tape une fois de plus dans le Mille. Une cosmogonie pour un "cosmogénie".
YG

Gucci Cruise

Printemps/Eté

2023

Campagnes Publicitaires PAP Automne/Hiver 2022/2023

Les nouveaux visuels publicitaires prêt-à-porter apparaissent déjà au sein des magazines du mois de septembre, se diffusant comme une trainée de poudre sur l'ensemble des réseaux sociaux. L'hiver sera fantaisiste chez Loewe avec son champ de citrouilles démesurées, directement sortie de l'imaginaire de Jonathan Anderson et du photographe David Sims. Ils ont opté pour Jeanne Cadieu pour incarner cette mode décalée et totalement artistique. Chez Prada, c'est encore David Sims qui demeure aux manettes de l'appareil photographique. Sur fond blanc, il met en valeur les imprimés iconoclastes et identitaires Maison. Avec au casting un mélange entre muses régulières et nouveaux visages : Amanda Murphy, Lina Zang, Hunter Schaffer, Kendall Jenner, Liya Kebede, Loli Bahia, Sora Choi et Kai Newman. Chez Ports 1961, l'univers se dessine en noir & blanc, dans une rue pavé, un tantinet industriel. Bella Hadid, Achenrin Madit, Mila van Eaten et Sora Choi, sous l'œil de Steven Meisel, se la jouent solo, duo ou trio. Une mode gothico-girly. Chez Miu Miu, l'ambiance mêle à la fois un romantisme suranné et un sex appeal contrôlé. Un casting pointu mixant actrices comme Demi Singleton, Sydney Sweeney ou Emma Corrin (le rôle de Diana dans la série "The Crown") et mannequins comme Emily Ratajkowski, Jade Rabarivelo, Amber Later et Maty Drazek. Marc Jacobs a sélectionné trois américaines reconnues pour leurs morphologies divergentes et assumées : la liane Bella Hadid, l'athlétique Selena Forrest et l'opulente Paloma Elsesser. La beauté d'Anna Ewers incarne la nouvelle ligne de Joaillerie Louis Vuitton Diamonds. Tournée et photographiée par Annemarieke van Drimmelen, Anna Ewers et Jonas Gloer incarnent un couple amoureux parcourant le désert de Jordanie, les souks, les rues afin de faire exploser leur amour fusionnel aux yeux de tous. Pour son grand retour sur la scène internationale du mannequinat, Linda Evangelista a opté pour la maison italienne Fendi. Elle retrouve une équipe qu'elle affectionne tant : Steven Meisel, Carlyne Cerf de Dudzeele, Guido Palau et Pat McGrath. Le premier visuel demeure plutôt primaire : fond céruléen, trois casquettes superposées en satin rose pale, des lunettes de soleil lilas et deux sacs "baguette", en sequins argentés. Élémentaire mais impactant.

YG
Révélations des podiums Printemps/Eté 2022
YG
Alma
America
Angair
Chloé
Daria
Ece

Lund
Gonzalez
Biong
Lambert
Koshkina
Bicak
IMG
Supreme
Select
Premium
Ford
Marilyn
YG
Elisa
Emi
Emilia
Esin
Faith
Fleur

Nijman
Stankovic
Caranton
Bicak
Denham
Breijer
Viva
Oui
Supreme
Oui
Premium
Supreme
YG
Gwen
Janina
Jay
Kristy
Lina
Lucy

Weijers
Maidorn
Pak
Ponomar
Cruz
Rosiek
Women
Viva
Premium
Supreme
Women
Elite
YG
Majesty
Merry
Ornella
Quannah
Rayssa
Rolf

Amare
Mae
Umutoni
Chasinghorse
Medeiros
Schrader
Women
Select
Select
IMG
Women
IMG
YG
Rozan
Smilla
Shantae
Sylwia
Victoria
Willow

BillionDeprez
Herbst
Leslie
Kuta
Daropale
Yang
Viva
Titanium
IMG
Elite
Silent
Elite
YG
 
Lire les actualités du mois de Juillet 2022
 
Tops à Suivre en 2022
- Abby Champion - Achenrin Madit - Adit Priscilla - Adut Akech - Akon Changkou - Amar Akway - Anok Yai - Ashley Radjarame - Assa Baradji - Aylah Peterson - Blesnya Minher - Britt Oosten - Cyrielle Lalande - Deirdre Firinne - Dija Kallon - Essoye Monbot - Felice Nova Noordhoff - Fran Summers - Giselle Norman - Greta Hoffer - Hailey Bieber - Hyun Ji Shin - Jill Kortleve - Kaia Gerber - Klara Kristin - Laiza de Moura - Lila Moss - Lola Nicon - Loli Bahia - Louise Robert - Lydia Kloos - Maike Inga - Malicka Louback - Malika El Maslouhi - Mariam de Vinzelle - Mariel Uchyda - Maty Fall Diba - Merline Schorren - Mika Schneider - Mila Van Eeten - Miriam Sanchez - Mona Tougaard - Nora Attal - Oudey Egone - Paloma Elsesser - Pan Haowen - Precious Lee - Quannah Chasinghorse - Quinn Elin Mora - Rebecca Leigh Longendyke - Sacha Quenby - Sarah Grace Wallerstedt - Sofia Steinberg - Tianna St.Louis - Tindi Mar - Ugbad Abdi - Vilma Sjoberg - Vivienne Rohner -
YG
YG
 
This website is not a commercial site. It is just an infomation website and an homepage about fashion world. All pictures are the property of their respective owners. If you own the copyright to any picture on this site and would like it removed , PLEASE E-Mail me and it will be removed immediately.
/ Rédacteur en chef et Webmaster de planete-mode.com / Contact /